Les Exquis-mots - Esquimaux

Bébé esquimau qui dort dans sa fourrure
Garçon esquimau, du peuple des rêves, qui mange un esquimau

J’ai créé ce site, les Exquis-mots, ou mots exquis, pour le jeux des mots,
qu’on appelle aussi langue des oiseaux.
Bien connu des alchimistes, qui savent lire l’inconscient !
Pourquoi les Exquis-mots ? 
Clin d’oeil aux  Esquimaux, qui ne sont pas les maux exquis,
en existe-t-il d’ailleurs, à part l’amour ?

Non, les Esquimaux sont les Inuits = In nuit = dans la nuit.
Ils ont le peuple du rêve.
Ils croient en leurs rêves, se les racontent, les écoutent
et en prennent de la graine, qu’ils plantent et font fleurir.
Pour eux leurs conseils sont précieux, judicieux.

Ils sont aussi In huit : le 8 étant la forme de l’infini, comme les rêves.

Ils vivent dans des igloos, formés de cubes de glace
qui rappellent les esquimaux que l’on déguste l’été, 
quand on a trop chaud.
La glace cool down les émotions. 

La glace est aussi un miroir comme le rêve :
une psyché qui reflète notre vie et nos émotions. 

Et les rêves sont remplis de jeux de mots, de mots exquis et sexy aussi !
C’est l’inconscient qui nous souffle lapsus et jeux de mots, 

Qui suis-je ?

des pieds nus sur la terre avec brindille en guise de carte d'identité

Ma biographie : juste une substantifique moelle, non exhaustive, très elliptique. 

Je naquis 15 jours en retard, par les pieds !
On me fit faire demi-tour fissa ! 
Je compris que ce monde 
ne m’accepterait pas
comme ça.  

Pour préserver mon identité,
J’ai pris le contre-pied
de ce qui m’était enseigné
pour le mettre à ma sauce

Ce qui m’a donné le goût
de voir les choses autrement. 
Voir l’envers du décor.
Bien sûr j’ai dû ruser, 
faire semblant de m’adapter

Mais l'adaptation ne m'a pas vraiment réussi !

Parcours d'écriture

J’apprends à lire toute seule.
La maîtresse, inutile, 
se venge sur les dictées.
J’ai cinq ans. 

Une faute, une dictée copiée,
dix fautes, dix dictées ! 
Je suis sage. 
tellement gentille ! 

Pendant la lecture, j’invente des
systèmes ingénieux pour faire passer du court au long les robes de mes poupées,
Dans ma tête, personne ne me voit !  

Prix de maths : on m’offre un livre de poésie : colère ! 
Mais… il y a des mathématiques dans les rimes ! 
Rimbaud voit des couleurs dans les voyelles !

Et je déclare qu'un jour sans écrire est un jour perdu ! 

Voilà que les mots prennent des ailes
et se transforment en d’autres sens.
Je découvre le jeu avec les mots.
Mai 68 et cours sur l’herbe.
Auto-discipline.

Je guide le cours de latin. 
Les versions latines deviennent tremplins pour glissements linguistiques.
« Allez jacter à l’est », disait César 

Tout est prétexte à faire des bulles. 
On bulle au soleil.
Et mon bulletin affiche des bulles !
C’est mieux que d’être nul !

Sans transition, nous virons à la mort !

Nuit et Brouillard en Noir et Blanc en pleine gueule ! De quoi me brouiller avec la vie
et m’embrouiller la cervelle.

C’est pas du ciné, aucun trucage. 
Comment l’homme peut-il faire ça à l’homme, le réduire en charrettes de squelettes ? 
Comment se laisse-t-il réduire ? 
Séduire par la destruction ? 
Le vampire est toujours séduisant, effrayant
L’homme est-il fondamentalement bon ? 

Et je vire au poète maudit : ah maudite poétesse 
qui visite les coins sombres de la détresse. 
Prodigieuse plongée dans le pathétique. 
Jusqu’à la panique. 

Et je hais cette vie qui appelle la mort

Puis je vire de bord

Après avoir usé mes crayons à visiter le fond de l’horreur
trouver ma vie foutue et en être fière
Je bascule soudain sur l’envers du décor. 
Ma vie est géniale, 
et je surfe sur les mots.

Les mots sont créateurs.
Ils créent des univers de lumière ou d’enfer.
Les mots ont créé les concentrations
réduisant l’homme à sa plus simple expression : 
un numéro issu de critères réducteurs.
Le rongeant jusqu’à l’os.

L’humour fait éclater les structures.
Magnifier le vocabulaire.
Les mots sortent de la bouche, selon l’inspiration.
Respirer à plein poumons.

Quelques réalisations

Tout comme ma vie part en lambeaux, 
j’écris des bribes, fragments.

Poèmes, jeux de mots, romans inachevés

Rêves explorés puis rêves lucides

Postulat : 
Si lorsque je rêve
je me crois éveillée. 
Lorsque je suis éveillée, 
je rêve ? 
Je me pince pour vérifier !
Réveille-toi !

Expériences de réalité
J’explore ce que j’appelle l’ADN des motifs de la vie
basés sur les synchronicités du quotidien

Je guide un cours de latin humoristique

Grâce à l’écriture, je sors quelques amis de l’impasse,
en les reconnectant
à qui il sont. 

Et j’anime des ateliers d’écriture
en bibliothèque, puis chez moi

J’ai suivi quelques ateliers et formations d’écriture,
avec Fabienne Swiatly, Aleph, CNFPT,
Frédérique de Carvhallo et d’autres,
mais mes vrais formateurs 
restent les rêves

D'autres réalisations

Les contes

Mon goût des contes de fées et de la synchronicité
me conduisent à une formation contes avec
Jean-Pascal Debailleul.
Ainsi j’aide quelques personnes à sortir de dilemmes, 
grâce au Jeu Horaklès, dont je suis devenue Maître.
Et j’anime quelques parcours du héros. 

Les rêves

Puis ma passion des rêves me fait rencontrer Christiane Riedel,
auteur, conférencière,
fondatrice de l’Académie des rêves,
continuatrice de l’oeuvre de Jung en France,
Un long cheminement commence grâce à elle…

et je deviens interprète de rêves.

Enfin je crée une conférence d’abord sur les contes, 
puis sur les rêves

A 15 ans, en cherchant ma voie, j’entends ma voix intérieure me dire : 
« T’occuper de l’être humain en tant qu’âme ». 
J’ai voulu être psychanalyste.
J’ai exploré le développement personnel, 
Voies vaines. 

Pour moi, les rêves sont divins
et l’écriture spirituelle, surtout l’humour !